QI GONG ET TAÏJI QUAN

Prévenir vaut mieux que guérir

Alors que la Médecine Occidentale traite les symptômes et éventuellement les causes, la Médecine Traditionnelle Chinoise traite les causes en favorisant l’automédication du corps par lui-même

  •  À chacun de s'occuper d'entretenir sa santé en pratiquant des exercices et en suivant des règles de vie   
  • Au médecin de rétablir l'équilibre si un dérèglement se manifeste au moyen des méthodes qui lui sont propres.

QI GONG ET TAÏJI QUAN PEUVENT VOUS AIDER !

  Le Qi Gong est une pratique « énergétique » millénaire qui fait partie intégrante de la médecine chinoise,
de l'art de nourrir la vie et de préserver la santé au même titre que la pharmacopée, l'acupuncture, le massage, la diététique. C'est une pratique corporelle et mentale dont le but est d'harmoniser corps et esprit en travaillant sur le mouvement et la respiration dans un moment de bienveillance pour soi et de prise de conscience de son corps. C'est ce qui le différentie d'autres types d'activités physiques tournées vers le loisir et/ou la performance. 


Le Qi Gong ne recherche pas le geste parfait, ni l'esthétique ou la performance :

  • Muscles et articulations sont sollicités sans douleurs ;
  • La respiration naturelle, jamais forcée, est abdominale, ample et sans à-coups.

 
Le Qi Gong est recherché et apprécié pour ses bienfaits santé :

  • Antistress, il est reconnu pour calmer l'esprit et améliorer la condition physique en douceur;
  • Il est accessible à tous car ses mouvements sont facilement adaptables aux limites physiques des personnes âgées ou atteintes de pathologies : mouvements doux et lents calés sur la respiration.

Illustration

 Le Taïji Quan est un art martial « interne » millénaire qui se pratique à mains nues, à l'épée, au bâton ou avec un éventail.

 
Le TJQ est basé sur l’enracinement à la Terre, l’intelligence corporelle et le geste martial : le corps doit être en complet relâchement pendant la pratique ce qui garantit la fluidité des mouvements qui sont rythmés par la respiration et guidés par une participation intense de l’esprit permettant à la fois, le travail des capacités de concentration et le lâcher prise.
 
Le TJQ développe la force, la souplesse, la coordination et une plus grande amplitude de mouvement, mais de manière si graduelle que cela réduit les risques de blessure.
 
Les formes modernes de Taïchi sont, avant tout, des Qi-Gong très efficaces pour la préservation de la santé. Et la Médecine Chinoise considère le TJQ comme le "summum des Qi Gong"; en effet, sa pratique demande une complexité d’actions du corps un peu plus importante qu’en Qi-Gong et il est aussi un peu plus exigeant quant à la gestion de l’énergie qu’il nécessite : si la respiration est mal maîtrisée, la fatigue peut se faire sentir très vite, surtout dans l’exécution des formes longues.

Illustration

Pourquoi pratiquer l’un ou l’autre et parfois les 2 ?

Le concept "Sport, Sénior, Santé" de la FFRS c'est vieillir en gardant la forme le plus longtemps possible ! Ce concept repose sur le maintien dans le temps  de nos capacités : Cardio-respiratoire, Coordination-Adresse, équilibre, Souplesse, Renforcement musculaire, Mémoire-Concentration, Coopération.
 
                            Qi Gong et Taïji Quan cochent toutes les cases!

  • Coordination, équilibre, Souplesse sont les éléments les plus apparents de la pratique du TJQ et du Qi Gong.
  • Le maintien des capacités musculaires est évident :
    • au niveau des segments inférieurs : les jambes sont fortement sollicitées lors des déplacements en TJQ ; elles peuvent l’être encore plus grâce aux exercices spécifiques de Qi-Gong.
    • au niveau médian : la ceinture abdominale, bénéficie en premier lieu des apports de la respiration abdominale, puis des mouvements de torsion et de rotation.
    • au niveau des segments supérieurs naturellement sollicités en Qi Gong comme en TJQ, l'utilisation du Taïji Bang (bâton court) dans certaines formes, renforce le travail des bras et de la ceinture scapulaire.
  • Le maintien des capacités cardio-respiratoires est moins évident pour le profane, mais pourtant bien réel : 
    • la respiration abdominale, si elle est pratiquée régulièrement, accroît le volume inspiré et expiré à chaque cycle.
    • les postures d’enracinement et certains enchaînements Qi-Gong peuvent augmenter de manière plus que significative le rythme cardiaque
    • Les capacités de Mémorisation-Concentration et de Coopération sont indispensables à l'apprentissage des formes et à leur réalisation en groupe.
  • Nous ajouterons la prévention des risques de chute par  l’utilisation de mouvements symétriques et diagonaux, de postures axées sur la démarche et l’équilibre et le développement de la puissance des jambes.

                            
Le Qi Gong et le Taïji Quan ont les mêmes apports que la GMF* mais les moyens employés : calme, lenteur d’exécution, répétitions des séquences, contrôle de la respiration les rendent accessibles à un public plus large!
En outre, ces moyens vous apporteront, en plus, ce qui est spécifique aux disciplines de santé chinoises :

  • L'harmonisation du corps et de l’esprit, l'amélioration de la concentration, l'amélioration des petits tracas psychosomatiques et un mieux-être général.

 
                            Alors N'hésitez plus, Venez nous rejoindre!
                                                                                                                       
  
* Non, nous ne faisons pas de publicité pour une assurance, il s'agit de Gymnastique de Maintien en Forme, autre activité proposée par la FFRS!